Les maisons à pignon sur rue de la place du Vieux Marché

 

Autrefois, le pignon de toutes les maisons faisait face à la rue.

 

Les murs gouttereaux, portant les gouttières, sont perpendiculaires à la rue. Les maisons sont étroites et profondes.

 

Dans son livre Notre-Dame de Paris (1831), Victor Hugo, un personnage que nous allons retrouver au cours de notre visite de Saint-Renan, écrivait : « Une des différences radicales des villes d'alors et des villes d'à présent, qu'aujourd'hui ce sont les façades qui regardent les places et les rues, et qu'alors c'étaient les pignons. Depuis deux siècles, les maisons se sont retournées. » 

 

Le mur pignon favorisait la propagation du feu en cas d'incendie et a été interdit en 1667, suite à l'incendie de Londres.

 

Au sens figuré, « avoir pignon sur rue » signifie : être publiquement connu, avoir une situation confortable.